Le groupement

Le groupement «Support for Torture Victims»

En 1991, Hans-Rudolf Wicker a publié une étude intitulée «Die Sprache der extremen Gewalt», qui a donné lieu à la fondation, en 1995, du premier «Centre de thérapie pour victimes de tortures» de Suisse (renommé entre-temps «Service ambulatoire CRS pour victimes de la torture et de la guerre» et sis à Berne).

Les prestations de cette institution faisant l’objet d’une forte demande, d’autres centres de thérapie ont ouvert leurs portes en 2003, 2004 et 2015. Aujourd’hui, la Suisse compte cinq centres de thérapie destinés aux victimes de la torture et de la guerre, lesquels forment le groupement «Support for Torture Victims»: 

Ces structures offrent un conseil, un traitement et un suivi d’ordre médical, psychothérapeutique ou psychosocial aux survivants de la torture, de la guerre ou de la persécution. Les prestations fournies permettent aux patients de surmonter leurs traumatismes, de recouvrer leurs compétences personnelles et de consolider leurs ressources familiales et sociales. Le conseil et la prise en charge se fondent sur une attitude empathique et valorisante à l’égard de la personne accompagnée et sur les normes de qualité en vigueur dans les milieux scientifiques.

La coopération interinstitutionnelle au sein du groupement «Support for Torture Victims» vise à intensifier les échanges interdisciplinaires dans le domaine de la psychotraumatologie et à renforcer l’efficacité des procédures de traitement et de conseil. 

Il s’agit en outre de mieux sensibiliser le public à cette thématique et de promouvoir la compréhension à l’égard des migrants traumatisés.

Le groupement «Support for Torture Victims» est soutenu par le crédit d’intégration de la Confédération (SEM).

Marché du travail: comment intégrer les réfugiés traumatisés?

Le symposium aura lieu le jeudi 6 décembre 2018 à Berne. Toutes les informations importantes et l'inscription peuvent être trouvées ici

La guerre a le bras long. Longtemps après sa fin, elle fait encore des victimes.

Martin Kessel

Partenaires du groupement