Symposium «Support for Torture Victims»

Lost in translation – L’interprétariat communautaire dans l’intervention en santé auprès des réfugiés

D’après différentes études, 40% à 50% des réfugiés présenteraient des troubles post-traumatiques. Pourtant, la barrière de la langue empêche beaucoup d’entre eux de bénéficier de soins psychothérapiques, entre autres car les coûts d’interprétariat ne sont pas pris en charge par le système de santé dans la plupart des cantons.

Dans le domaine stationnaire, les coûts liés à l’interprétariat sont considérés comme partie intégrante de la prestation médicale et peuvent être remboursés dans le cadre du forfait par cas. Dans le domaine ambulatoire, la structure tarifaire actuellement en vigueur ne prévoit pas leur prise en charge. Pourtant, la plupart des prestations d’interprétariat fournies dans le secteur de la santé le sont en ambulatoire, où les besoins sont importants. 

La Conférence nationale 2020 s’articulera autour des questions clés suivantes:  

  • Qu’est-ce que l’interprétariat communautaire et quel est son rôle en psychothérapie?
  • Pourquoi est-il pratiquement impossible, sans interprétariat communautaire, d’offrir un traitement adapté et efficace aux réfugiés traumatisés?
  • Comment encourager les acteurs du système de santé à recourir davantage aux interprètes communautaires?
  • Quelles possibilités de financement existe-t-il pour les prestations d’interprétariat et quel est le cadre juridique?

Date

Mardi, 08 Décembre 2020

Le symposium se déroulera en ligne de 8h30 à 12h30. De plus amples informations (y compris au sujet de l'inscription) suivront bientôt.

Organisateur

Verbund «Support for Torture Victims»
Inscrivez-vous maintenant