Berne

Service ambulatoire CRS pour victimes de la torture et de la guerre

Le premier Centre de thérapie pour victimes de tortures a été fondé en 1995 à Berne. Renommé entre-temps Service ambulatoire CRS pour victimes de la torture et de la guerre, il fournit des prestations qui s’inscrivent dans l’offre régulière du département Santé et intégration de la Croix-Rouge suisse.

Il propose une prise en charge sociopsychiatrique et psychothérapeutique aux migrants de tout âge vivant en Suisse et souffrant de traumatismes liés à la guerre, à la torture et à l’exil. En raison de la gravité et de la complexité des symptômes et faute de pouvoir surmonter les barrières linguistiques, ces personnes n’ont souvent pas accès aux structures ordinaires du système de santé. Lors du diagnostic, du conseil et du traitement, elles peuvent bénéficier au besoin de l’appui d’interprètes communautaires. 

Le Service ambulatoire CRS collabore avec une équipe interdisciplinaire formée de spécialistes des domaines médical, psychologique et social.

Marché du travail: comment intégrer les réfugiés traumatisés?

Les documents du conférence national du jeudi 6 décembre 2018 à Berne peuvent être  trouvées ici

...

Résolution

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.

Albert Einstein

Partenaires du groupement